PERMIS A POINTS, toujours plus, toujours moins?

Publié le par Régis Ayats

On ne remet pas en cause la sécurité routière en France, Nicolas About (sénateur Union centriste) s’est exprimé récemment sur France Info sur le retrait de points pour les petits dépassements de vitesse.

Nicolas About pense que punir sévèrement un dépassement de 1, 2 ou 3 km/h de la vitesse autorisée est une sanction pénale disproportionnée. Une proposition de loi visant à supprimer les retraits de points pour un dépassement de vitesse autorisée inferieur à 5 km/h.

C’est un début mais il faut aller encore plus loin dans la tolérance.

A une époque ou tact et mesure et tolérance ne sont plus au vocabulaire, revenir sur la question mettrait quelques bémols dans notre vie d’automobiliste de tous les jours qui éviterait que l’on pensa à une utilisation abusive des contrôleurs automatiques…

En effet à Union Centriste et en particulier Hérault nous serions pour admettre une tolérance de 10% de marge au-delà des vitesses contrôlées de 50 et 70 km/ h.

Il est unanimement reconnu que ces limitations de vitesse en ville ou leurs abords sont parfois impossibles à tenir par défaut d’attention car il est difficile de garder un œil attentif à la fois en direction des panneaux, des feux, du compteur et de la circulation environnante, piétons en particulier.

Nous pourrions organiser une pétition allant dans ce sens que nous remettrions entre les mains de nos 30 sénateurs fondateurs de Union Centriste, « Rassembler les Centristes ».

En savoir plus : http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-05-05/permis-de-conduire-vers-la-fin-des-retraits-de-points-pour-les-petits-exces-de/920/0/340612

Publié dans Chronique sulfureuse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article