Pentecôte, journée de solidarité depuis 6 ans.

Publié le par Régis Ayats

Crée à la suite de la canicule de 2003, elle devait financer l'amélioration des conditions de vie des personnes agées.

Or selon le Président de l'ADPA (Association des Directeurs au service des Personnes Agées) il y aurait eu détournement de la part de l'Etat.

"on s'est rendu compte que cet argent a permis de faire faire des économies à l'Etat et à la Sécurité Sociale"

Il dénonce deux types de détournement:
 
"60 millions qui ont permis de construire de nouveaux établissements alors qu'ils auraient du permettre d'augmenter le nombre de personnels et 700 millions qui se sont totalement évaporés, qui sont partis pour financer ce qui existait déjà." 

Plus récemment, 
"l'Etat vient de faire le choix de diminuer les moyens dans 90% des établissements et des services à domicile".

L'enjeu, entre autre et surtout, était d'augmenter le nombre de personnels, à l'exemple des pays voisins, car si la canicule a tué c'est justement par manque de personnels.

Le temps est venu de rouvrir le débat pour apporter concrètement aux personnes agées les améliorations nécessaires qui leur sont dues, tant au plan humain que financier, afin que le drame de 2003 ne se reproduise pas.

Une affaire qui n'est pas sans rappeller la vignette automobile instaurée par RAMADIER en 1956 pour améliorer la retraite des
" petits vieux" ...


René LOPEZ

Publié dans DEBAT

Commenter cet article