RENCONTRES REGIONALES: ALENYA PYRENEES ORIENTALES

Publié le par Régis Ayats

HUMANISME CONTRE CARRIERISME     par Régis AYATS

Les réunions de consensus et de cohésion ont débuté à Alenya superbe petite ville des PO proche de Saint Cyprien.

Il n’a pas été nécessaire de nombreux échanges pour convenir rapidement que nous étions tous d’accord sur le mode participatif de notre gouvernance. La direction collégiale de notre fédération qui a été dès le départ mise en place est cohérente par rapport à ce principe. L’ambiance des réunions parisiennes autour de Jean Arthuis ont été menées de manière très démocratique, les décisions ayant toutes été passées au vote. Notre rupture est totale par rapport aux autres partis dits staliniens que nous ne nommerons pas et dans lesquels certains militants perdent le souffle et souvent nous rejoignent. Par ailleurs il a été décidé de donner une forme d’autonomie aux associations formelles ou informelles qui se réclament de notre parti pourvu que le message soit respecté et bien utilisé.

De nos échanges de la réunion d’Alenya est ressorti également que  le principe majeur qui va guider notre campagne est que la personne humaine doit être au centre de nos préoccupations dans toutes nos démarches politiques. Que l’on parle de libéralisme, de social, d’environnement,  d’écologie ou d’Europe, seule la personne humaine doit bénéficier de ce regard. Le respect de la personne longtemps vœux pieux est encore oublié surtout en politique et au profit des carrières des leaders. Nous voulons être en rupture avec cela. Nous divergeons complètement avec Cohn Bendit qui dit à ses militants : « Qu’est-ce que vous voulez : avoir raison ou gagner les élections ? ».

Henri Castaillet président de la fédération des PO qui dirigeait les débats a précisé avec nous le champ de nos alliances possibles. En effet pour lui, et nous l’avons rejoint, il n’y a que 2 systèmes de gestion : le libéralisme et le socialisme. Nous avons écarté d’emblée le socialisme au profit du libéralisme et des libéraux dès lors qu’ils ne se revendiquent d’aucun socialisme. Libéralisme donc mais comme le définit  Jean Arthuis : « Autant de libéralisme que possible, autant de contraintes que nécessaire ».

Enfin nos projets pour la Région LR qui feront notre campagne murissent et seront fidèles à notre esprit, basés sur la prise en compte de la personne dans tous les secteurs d’activité et de développement. Ils tiendront compte par anticipation des prévisions de la réforme des collectivités territoriales de 2014 avec la définition de ses compétences.

Nous reparlerons de tout cela dans les prochains mois, notre campagne sera concrète.

Commenter cet article

taglione renee 09/09/2009 11:25

je suis pleinement d accord avec vos reflexions, j espere qu entre dire et faire "que
l etre humain doit etre le centre de vos preocupations" ne changera pas comme au modem
Je rappelle que l adherent ne doit pas être la uniquement pour verser des cotisations mais pour etre consulté, nul n ayant la science infuse, c est en toute collegialité que nous ferons avancer la france.bien cordialement