INDEPENDANCE D’ABORD par Régis AYATS

Publié le par Régis Ayats

Vers une association des centristes indépendants
Un Centre recalibré

Quand tout est calme tout va bien. Rien ne vaut une petite élection pour bien sonder le fond, « ce que tiennent les gens » comme le disait ma grand-mère quand elle se mettait en colère.

En effet il y a de quoi en ce moment et on peut dire que le Centre est en crise, la plus forte qu’on n’ait jamais connue. Aussi se référer à l’ancienne UDF reste encore une valeur, je n’en veux pour preuve que cette course pour s’en adjuger la propriété.

Personnellement j’ai toujours essayé de maintenir le courant avec les autres partis centristes. Les centristes qui militent dans d’autres formations ne sont pas mes ennemis. Je continue à penser qu’un jour nous serons réunis à nouveau au sein d’un même parti où il y aura les centristes du centre qui réfléchiront avec les centristes de droite ou de gauche.

C’est normal car notre sensibilité générale est plutôt droite, libérale, mais notre attachement à une certaine idée de l’Homme nous rend sensibles plutôt gauche pour plus de justice sociales plus d’écologie mais avec une forme de tenue, sans excès.

Quand on ne sait plus où on va, des fois il n’est pas mauvais de regarder en arrière. Nos fondamentaux sont bons, ils font encore école et ont formé des hommes et des femmes politiques de haute niveau. Le Centre est unanimement reconnu intelligent et travailleur avec les messages forts que nous connaissons et que j’ai évoqués déjà ici en parlant notamment du pacte humaniste.

Alors que faire ? Et bien tout simplement mettre en place les moyens de nous parler à nouveau, peut-être après les régionales. Et pour les régionales adopter une attitude ferme qui nous permettra de mieux nous compter c'est-à-dire : faire des listes indépendantes ou ne rien faire.

Suivre l’exemple du MODEM, maintenir malgré les divergences, coute que coute, une liste indépendante. Le MODEM doit présenter une liste centriste pure, il sera le seul, il va y gagner plus de 5% au premier tour.

 Le NOUVEAU CENTRE croit bien faire en se noyant dans l’UMP c’est sa manière d’évoquer son appartenance au centre droit, ce n’est pas la meilleure mais peut être n’avait-ils pas les moyens d’assumer financièrement la campagne et 2% dans les sondages ce n’est pas beaucoup, il faut le reconnaitre…

Quant à ALLIANCE CENTRISTE je ne sais pas si j’y suis encore, je n’ai pas de nouvelle du « cartel ». Aujourd’hui  j’en suis aux bans semble-t-il. Sont-ce mes propos incessants de défense de notre indépendance qui aura fait peur à quelques carriéristes 

Humanisme et indépendance doivent être notre moteur. A ALLIANCE CENTRISTE avec  JEAN ARTHUIS on a montré comment faire, il propose sa liste et si d’autres veulent le rejoindre il garde la tête. C’est la condition sine qua none et une règle.

En LANGUEDOC-ROUSSILLON  nous pouvons participer à une liste plurielle mais la tête doit être centriste. La possibilité que cela soit possible avec CHRISTIAN JEANJEAN impose qu’il adhère à ALLIANCE CENTRISTE obligatoirement sans quoi nous reproduisons exactement ce que nous critiquons par ailleurs : nous fondre dans une liste à droite. Ici le score estimé oscille entre 4 et 5%.

Alors depuis quelques temps je reçois beaucoup de messages de soutien et d’invitation à réagir face aux carriéristes pour un Centre enfin recentré.

Dans notre projet un  rapprochement de toutes les sensibilités centristes indépendantes va voir le jour, sous la forme d’une  fédération d’associations locales pour commencer et ouverte à tous les centristes quelle que soit leur appartenance.

Fin janvier et en suivant, profitant d’une écoute renforcée pendant la campagne des régionales, nous commencerons à mettre en place la structure et la communication en direction des nombreux centristes tant dans le département de l’Hérault que dans les limitrophes, par mails, Face book et contacts directs courriers et rencontres (environ 2000 personnes). Nous commenterons l’actualité centriste.

Je vais vous faire une confidence mais n’en parlez pas encore. Parfois je fais le rêve que Strauss-Khan reprenne les rênes du PS, que Bayrou perdant espoir d’y mener commerce revienne à sa place au Centre, celle qu’il n’aurait jamais du quitter, qu’il récupère alors l’héritage de l’UDF, celui qu’on lui conteste à tort aujourd’hui, et que je retourne alors au MOUVEMENT DEMOCRATE relooké,  là où en fait est ma vraie place.

Si notre discours vous intéresse merci de nous contacter par mail : alliance.centriste.herault@live.fr.

Le blog : http://www.union-centriste-herault.over-blog.com.      

Commenter cet article