PAPAMADI 2ème édition...Bayrou va fulminer aussi...

Publié le par Régis Ayats

 

POURRA-T-ON JAMAIS S’ENTENDRE… avec ces manières ?


La France est vraiment un pays de cocagne ou les bananiers poussent en paix sans crainte des cyclones qui ailleurs se déchaineraient pour moins que cela. La pudeur pourrait dicter d’autres comportements et pourtant : Jean Sarkozy, fils cadet du chef de l'Etat, poursuit une ascension incroyable sur les pas de son père dans son département des Hauts-de-Seine, la recette a fonctionnée une fois pourquoi pas encore puisqu’une forme de légitimité s’y installe en apparence. Les jeunes de son âge sont très critiques et sévères sur les manières de l’« Héritier », si on était méchants on dirait « le roi de Rome ».

A 23 ans, il fait ses premiers pas en politique aux municipales de mars 2008, à Neuilly-sur-Seine, ville que son père a administrée de 1983 à 2002.

Très a l’aise sur les marchés cet étudiant en droit n’a pas de résistance quand il veut rassembler la majorité au Conseil Général alors que d’autres plus anciens et méritants se rongent les ongles à toutes ses apparitions.

Alors que ses « amis » en politique (on ne sait pas s‘il en a de sincères dans la vie) se félicitent se sa maturité et de son sens politique, les élus de l’opposition ne cessent de dénoncer « le coup d’état permanent » en se montrant très septiques, d’aucun pense qu’il n’est pas pire que quelques autres…

Pourtant « le fait de m’appeler Sarkozy rend les choses plus difficiles » a-t-il déclaré. On serait tenté de le croire…

Bref de droite et de gauche on assiste à un eternel recommencement celui des « papamadi ». De quoi alimenter la chronique du paparazzi.

Publié dans Chronique sulfureuse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article