CENTRE INDEPENDANT, AJOURNEMENT…

Publié le par Régis Ayats

« ALLIANCE CENTRISTE »  N’A PLUS LIEU D’EXISTER...

5612_1129968701255_1588359000_317898_3808957_s-1-.jpg

Jean Arthuis rejoint la liste UMP en Mayenne, il en est fini des espoirs que nous avions fondés d’un Centre indépendant.

Depuis longtemps certains d’entre nous s’interrogeaient sur le manque de présence du chef à l’intérieur du parti et dans les medias et de professionnalisme du parti. Beaucoup nous avertissaient mais nous ne voulions pas voir ce qui était l’évidence, qu’il n’irait pas jusqu’au bout.

C’est fait,  je ne ferai pas de commentaire…

Pour ma part je ne peux continuer dans ce parti. D’autres n’ont pas attendu que je prenne la décision pour m’exclure. Mon franc parler et mes prises de position pour l’indépendance du Centre contrariait les ambitieux et les carriéristes de tout poil… les pharisiens.

Ce blog ne portera donc plus le sigle « Alliance Centriste » qui nous avait fait tant espérer que le Centre allait enfin renaitre.

Désolé d’en arriver là ! 

Régis AYATS
ex Vice-président départemental de l'Hérault 

Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article

Moulin 09/09/2010 10:40



Il est indispensable d'ouvrir une 3éme voies pour redresser LA FRANCE par une alliance de tous les democrates-libéraux ou chacun garde son indépendance. Cela est possible puisque nous sommes tous
d'accord sur l'essentiel à savoir retablir la DEMOCRATIE qui n'est plus respectée par L'UMP et Le PS. Mais il faut rompre avec chacun de ces partis et choisir des  candidats aux
législatives de 2012 n'ayant pas exercé le pouvoir et s'engageant à faire respecter le peuple et donc à ne plus etre des gidillots en votant tout et n'importe quoi.



François RIO 30/01/2010 13:38


Et voilà la recheche éperdue d'un extrême centre parfait à nouveau contrariée!
C'était joué d'avance et je l'avais exprimé sur le blog des lunellois du MODEM dès votre desertion du seul parti, qui à mon avis peut encore prétendre à l'indépendance vis-à-vis des 2 blocs
archaiques (UMP-PS).
Le MODEM est imparfat, le MODEM est tiraillé entre son besoin d'existance à court terme, les petites ambitions personelles de certains des ses cadres locaux, et le vrai rendez-vous stratégique de
2012. Mais il vit! Avec difficulté certes, mais avec beaucoup de débats, de réflexions, et surtout cet espoir qui rejoint celui d'une grande parrtie de nos concitoyens : il existe une voie de
gouvernement entre le buraucratisme démagogue des socialos et la complaisance récurente pour les plus forts et les mieux lotis de la droite sarkozienne. Amis qui avez cru à l'alliance cenriste,
rejoignez le MODEM.